Pantalon Jean Skinny

Dans l’univers de la mode, et plus particulièrement dans celui du jean, les évolutions de styles et de coupes sont souvent directement liées à des faits sociétaux. En somme, le vêtement de façon générale incarne des valeurs et suit de très près toutes les évolutions qui marquent nos sociétés.

Assurément, le jean et ses différentes coupes retrace à merveille toutes ces métamorphoses : en témoigne le fameux jean skinny qui, s’il est parfois décrié, a toujours été présent dans nos armoires depuis son invention.

L’histoire du jean skinny reste assez confidentielle et finalement mal comprise. Ce jean à la coupe près du corps est pourtant né dans un univers qui, encore aujourd’hui, suscite bien des attractions : le monde du rock.

Vous l’aurez compris, de telles origines ne pouvaient être ignorées des équipes de BOLID’STER. Il nous fallait vous proposer des pantalons jean skinny.

Performance
Genres
Denims

Le pantalon jean skinny : une coupe née dans les esprits rebelles

D’abord, devons-nous distinguer jean skinny et jean slim ? En termes de coupe et de confection, oui ! Un jean skinny est encore plus près du corps qu’un slim, il est notamment resserré au niveau des chevilles. On affirme ainsi souvent que le pantalon jean skinny apporte un effet “seconde peau”.

Historiquement, skinny et slim ont les mêmes origines. Lorsqu’au cours des années 1950, le jean devient un véritable vêtement de mode, ses coupes commencent à changer. Du jean regular, on passe dès les années 1980 à la coupe skinny. Et ce sont d’abord les grands représentants du rock et du métal qui s’emparent de ce pantalon près du corps. Du côté des punks ou encore des gothiques, le jean slim devient même skinny à l’extrême. Il incarne l’esprit de rébellion, l’anti-conformisme, mais également la volonté de revêtir des styles androgynes sur des silhouettes minces et allongées.

Dans le courant des années 2000, le pantalon jean skinny quitte le cercle fermé des rockeurs pour faire son revival du côté des représentants de la culture pop. C’est là que le skinny et le slim commencent à se démocratiser et à envahir nos penderies ! Mais attention, le jean skinny n’en demeure pas moins rebelle, on le retrouve encore sur des figures iconiques comme Iggy Pop ou encore auprès de marques de dark fashion qui, pour certaines, prônent une certaine vision de l’anarchisme.

Votre pantalon jean skinny BOLID’STER : une coupe taillée pour suivre toutes vos envies

Les produits iconiques du catalogue BOLID’STER se déclinent bien sûr en version skinny, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Cette coupe qui met en valeur la silhouette est cependant travaillée dans un matériau particulier : l’Armalith.

Avec une résistance extrême à l’abrasion, le pantalon jean skinny BOLID’STER apporte un nouveau souffle à l’esprit de rébellion aux origines de cette coupe. Ici, c’est la liberté la plus authentique qui s’exprime, celle qui vous offre la possibilité de vivre votre quotidien à 1 000%, sans craindre l’abrasion ni la déchirure. Aussi, le pantalon skinny s’ouvre à tous les aventuriers et à tous les conquérants qui souhaitent revêtir un jean au style impeccable capable de résister à tous les élans de liberté.

Le rock s’étant inspiré du funk et inversement constituant une lame de fond puissante et de longue haleine, le hip hop constituant l’ecume de cette vague, le modèle skinny de BOLID’STER se nomme HIP’STER. Rien à voir avec le mouvement hipster à barbe soignée. Ici nous nous inspirons plutôt du style funk, du rock, du hip-hop dont les stars arboraient des pantalons près du corps, à l’époque en toute subversivité. À cette époque, les pantalons près du corps étaient une façon supplémentaire de ringardiser l’existant (rythme & blues, rock’n roll…) et ça a marché ! A noter que les parties les plus serrées du pantalon étaient les hanches (HIP) puisque une forme d’exécution a grand succès du skinny était le “pattes d’éléphant” !

C’est ainsi que BOLID’STER donne toute sa signification au pantalon jean Skinny (seconde peau) puisque l’utilisation d’une Armalith® (XLight pour les intimes) plus légère, plus fine et plus stretch sur la MEME coupe HIP’STER pour les garcons ou JENY’STER pour les filles produira une silhouette skinny tandis qu’une Armalith plus lourde, plus épaisse et rigide produira une silhouette slim voir semi slim. Vous l’avez compris, ces procédés démontrent à quel point il est essentiel de maîtriser à la fois le style, le patronage et les gradations : c’est toute la force du savoir-faire français dans la lignée des plus grands créateurs, comme Eddy Sliman qui a inventé le jean slim pour Dior !

Découvrez aussi :

Pantalon skinny pour hommes
Pantalon skinny pour femmes

@Bolidster

Sur Instagram