1853 – L’histoire du jean

Aujourd’hui (le 05/03/2018), vous êtes 1853 à nous suivre sur Facebook. C’est une belle avancée depuis nos débuts et nous tenions à vous remercier.
…Mais 1853, dans l’histoire du jeans, c’est aussi le point d’origine… explication.

Vous avez dit « Jeans » ?

L’histoire du Jean commence au XVIe siècle dans la ville portuaire de Gênes (Genova – Italie). Ses tissus sont très réputés notamment une toile de laine et de lin servant à fabriquer des bâches et des voiles pour les navires.

Cette toile de Gêne est exportée en Amérique et s’anglicise rapidement. Elle devient phonétiquement « Jeans » car c’est ainsi que les anglo-saxons prononçaient « Gênes ». C’est de là que nait le nom de « Jeans ».

Toile grossière mais robuste, le « jeans » est d’abord utilisé pour la confection de vêtements destinés aux esclaves dans les plantations.

A cette époque, le Jeans est donc un tissu.

Du « Blue Jeans » au « Denim »

Au XVII siècle la teinture pastel qui faisait la richesse du sud ouest de la France (Albi, Lectour, Toulouse) depuis 3 siècles est supplantée par l’indigo italien qui se généralise car plus économique et tout aussi efficace.

Outre atlantique on dit « Blue Jeans ». A cette époque le « Blue Jeans » est donc une couleur.

Les drapiers et soyeux français se mettent eux aussi à l’indigo italien ce qui leur permet de baisser le prix de revient de leurs étoffes, leur objectif est d’inventer des tissus plus résistants et plus performants que leurs concurrents génois…

Au XVIII siècle la « serge de Nîmes » est créée, un tissu d’armure sergé fait de laine et de soie. Cette étoffe résistante (grâce à la ténacité de la soie) , confortable (thermorégulation et hydrophobicité de la laine) et bien plus légère que la toile de Genès… et arrive en Californie !

Nouvel anglicisme donc avec le « Denim » qui est à la fois un tissu (de Nîmes) et une couleur (de Gênes).

La ruée vers l’or en Californie

En 1853, en pleine période de ruée vers l’or, le bavarois Levi Strauss émigre aux États-Unis pour profiter du marché florissant et s’établir comme marchand de tissu. Il confectionne également des pantalons et salopettes de travail à partir de bâches de tentes pour les chercheurs d’or des mines de Californie. Par la suite, il décide de remplacer ce lourd tissu, par du Denim en coton, l’évolution du sergé de Nîmes. L’histoire raconte que ce lot de tissu était numéroté 501…

2018-07-24T11:31:02+00:00

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.